Actus DSDEN06

PARTAGER CETTE PAGE

L'Art dans la ligne ! L'Art dans la ville !
Brève

Quand les collégiens de Frédéric Mistral s'emparent de l'arrivée prochaine du Tramway dans leur quartier...

Pastichant la réalisation artistique « L'Art dans la ville » mise en œuvre lors de la création de la ligne 1, les élèves de 6e4 du collège Mistral se sont appropriés le tracé du futur tramway en imaginant les aphorismes et les totems qui pourraient jalonner ce nouveau circuit.

En s'emparant de la signalétique urbaine à la manière des totems de Pierre di Sciullo qui ornent la ligne 1, ces élèves de 6e ont parfaitement démontré comment l'art permet d'investir le lieu où l'on vit et qu'il est véritablement « partout », comme nous y invite l'aphorisme de la station Alsace-Lorraine. Favoriser l'art de la déambulation permet ainsi de rendre ces jeunes citoyens plus sensibles à l'évolution de leur ville. Ainsi cette œuvre virtuelle collective poursuit-elle aussi un enjeu civique : il s'agit pour les élèves de saisir la vie de leur quartier en mutation et de penser les interactions urbaines de la ville dans laquelle ils évoluent.

C'est dans cette perspective qu'est intervenue la professeure d'histoire-géographie.

Travailler sur la matière en chantier permet aussi de renouveler l'approche de l'art : il s'agit moins de faire la part belle au chef-d'œuvre achevé, le tramway, que d'ancrer dans l'éternité la fugacité des travaux, de conserver une trace de l'éphémère dans les mémoires collectives à la manière de Baudelaire ou de Verhaeren. Cette approche artistique a ainsi permis de sensibiliser les élèves à la matière poétique (sons, sens, images,) afin de faire ressortir les heurts, les bruits, les images incongrues qui caractérisent un chantier aussi haussmannien. Les aphorismes réalisés à la manière de Ben témoignent, avec humour ou poésie, de cette volonté de conserver une trace de ce qui va profondément modifier le visage de notre ville bleu azur.

Là où les totems de la ligne 1 créent la permanence, les œuvres de la ligne 2 (aphorismes et photos) jouent de la variation, du choc et du heurt, pour continuer à faire de Nice un perpétuel musée à ciel ouvert.

Un joli projet interdisciplinaire mené par le professeur de Français, Mme Fouques, le professeur d'Histoire Géographie, Mme Ardisson, le professeur d'Arts Plastiques, Madame Sprauel et le professeur de Technologie, Monsieur Menardo.


Voir la réalisation finale en ligne !

PARTAGER CETTE PAGE
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

Cartographie DSDEN

Services en ligne