PARTAGER CETTE PAGE

Des jeunes varois en situation de décrochage découvrent une unité de la Défense à Ollioules
En direct des écoles, collèges, lycées,...

9 jeunes en situation de décrochage scolaire se sont rendus au 519ème Groupe de Transit Maritime à Ollioules le 11 janvier 2016. Durant cette journée de découverte des installations, d’actions et de rencontres, chaque jeune était accompagné d’un militaire. Ce dispositif va permettre à des jeunes de 15 à 17 ans de vivre 10 journées exceptionnelles au sein de 11 unités de la Défense. Cette action éducative s’inscrit dans le cadre du partenariat global entre la Défense et l’Education nationale et plus particulièrement d’une convention entre la Mission de Lutte contre le Décrochage Scolaire de Toulon et la délégation militaire départementale du Var.

Lundi 11 janvier 2016, un groupe de 9 jeunes de la Mission de Lutte contre le Décrochage Scolaire de Toulon a été accueilli au 519ème Groupe de Transit Maritime (GTM) à Ollioules, unité qui a pour mission de ravitailler les opérations extérieures par voie maritime pour vivre une journée exceptionnelle.

Ces jeunes en situation de décrochage scolaire ont participé à la cérémonie des couleurs, se sont initiés à l'utilisation d'un plan et d'une boussole lors d'un parcours d'orientation, ont discuté avec des représentants du CIRFA (Centre d'Information et de Recrutement des Forces Armées) et ont bénéficié d'une présentation du régiment sous forme d'un cours de géographie où ils ont pris connaissance notamment des opérations menées par le 519 GTM dans le monde. Durant toute la journée, chaque jeune était accompagné d'un militaire.

Apprendre autrement au sein d'11 unités de Défense

Cette action éducative, destinée à des jeunes suivis par la MLDS de Toulon, se poursuivra une journée par semaine dans différentes formations militaires du Var pour s'achever en avril 2016 par un grand challenge. Les jeunes vont partir à la découverte de 11 unités de la Défense. De Toulon à Canjuers en passant par Hyères, Brignoles ou encore Draguignan, sur terre ou sur mer, ces jeunes vont apprendre à se concentrer sur la conduite d'engins en simulateurs, s'organiser en participant à des exercices de sécurité incendie ou encore gérer les priorités lors d'une simulation d'évacuation de ressortissants. Le programme d'activités a été conçu de manière à donner du sens à la question du respect des règles, du respect des autres, du respect de soi, en les rendant plus concrètes. De manière aussi à donner à ces jeunes l'envie d'exprimer le meilleur d'eux-mêmes en se surpassant pour ensuite transférer ces acquis sur d'autres activités. Et pourquoi pas pour faire naître des vocations.

Pour l'Education nationale, c'est Christine Fedelich, coordonnatrice départementale du Var de la mission de lutte contre le décrochage scolaire (MLDS), qui suit et organise ce projet et pour la Défense, le colonel Jean-Michel Naal délégué militaire départemental du Var est directeur de projet et le lieutenant-colonel Richard Wis, chef de projet, en assure l'organisation et la mise en œuvre. Le colonel Jean-Michel Naal était présent à Ollioules le 11 janvier 2016. La région Provence-Alpes-Côte d'Azur  apporte son soutien à l'opération en finançant les déplacements du groupe.

Le 519ème Groupe de Transit Maritime 

Le 519ème GTM à Ollioules a pour mission de ravitailler par voie maritime, les différentes opérations extérieures. Il assure le commandement d'un point d'entrée logistique de classe OTAN sur le théâtre d'opération. A cet effet, il a notamment pour mission d'assurer le chargement et le déchargement d'un navire dans le cadre d'un engagement national ou multinational, d'assurer les opérations de transit maritime, d'assurer les  convoyages de cargaisons à bord des navires civils et militaires ou  encore d'assurer les opérations de manutention portuaire de ressources et de matériels sur tout type de navire. En avril 2016, le régiment fêtera ses 70 ans d'existence.

Un partenariat Défense-Education nationale

Dans le cadre du plan ministériel "Egalité des chances", la délégation militaire départementale du Var (DMD 83) et l'Education Nationale développent dans le département, pendant l'année scolaire 2015-2016, cette action partenariale qui vise à vaincre le décrochage scolaire et renforcer le lien Armées-Jeunesse, avec une approche nouvelle de la découverte de l'environnement de la Défense. Pour la MLDS de l'académie de Nice, ce partenariat vise à remotiver les élèves et leur donner envie de s'investir dans un parcours de formation et d'insertion, en leur montrant leur valeur dans un cadre complémentaire de celui de la classe. Cette journée entre dans le cadre du partenariat entre la Défense et l'Education nationale. 

En savoir plus sur le partenariat Défense-Education nationale

La MLDS pour aider les jeunes ayant quitté le système scolaire prématurément à raccrocher 

Les équipes de la mission de lutte contre le décrochage scolaire (MLDS) travaillent au "raccrochage" des jeunes ayant quitté le système prématurément. Ces jeunes, âgés de plus de 16 ans, ayant terminé une classe de 3ème de collège ou ayant décroché durant leur scolarité au lycée (LP, LGT) sans qualification et sans projet de poursuite de parcours, sont en général en échec sévère et en rejet de l'école. Les équipes de la MLDS les accueillent dans l'objectif de les remobiliser et de les relancer sur un parcours qualifiant et/ou une insertion professionnelle. 

Les dispositifs fonctionnent en entrées/sorties permanentes. Les élèves sont pris en charge sur une année scolaire au maximum. L'accompagnement est très individualisé, la collaboration avec les familles est recherchée, la pédagogie est adaptée. Le groupe d'élèves concerné par cette action partenariale avec la Défense fait l'objet d'une action de remobilisation et remise à niveau : le PARI (Pôle d'Accompagnement et de Remédiation Individualisée).

Afin de remotiver ces jeunes, priorité est donnée à la création d'une relation de confiance entre adultes et élèves, à la valorisation des compétences que les jeunes possèdent déjà et à l'acquisition de nouvelles compétences, notamment en matière de savoir-être. Une autre part importante du temps est consacrée à la connaissance de soi et à l'élaboration d'un projet professionnel, appuyée sur des périodes de stage en entreprise ou en lycées professionnels. Ainsi remotivés, les élèves sont alors plus disponibles pour les apprentissages scolaires. Ils sont présentés au CFG ou au DNB (Brevet), ainsi qu'au B2i (brevet informatique), PSC1 (attestation de premiers secours), ASSR2 (attestation sécurité routière).

A l'issue de la prise en charge, les solutions les plus fréquentes sont la reprise d'une scolarité en lycée professionnel ou la signature d'un contrat d'apprentissage. Certains élèves, quand ils ont l'âge requis, sont candidats à un contrat avec la Défense. D'autres élèves accèdent directement à l'emploi (service civique par exemple) ou à un autre type de formation. Les élèves ayant besoin d'une poursuite de l'accompagnement sont orientés vers les missions locales, qui peuvent les positionner sur une formation financée par la région.

PARTAGER CETTE PAGE
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

Cartographie DSDEN


DISPOSITIF VIGIPIRATE

Consignes de sécurité

Services en ligne