Le rectorat de l’académie de Nice et les DSDEN du Var et des Alpes-Maritimes seront fermés du 26 juillet 2019 au soir au 18 août 2019.

 

Toute l'actu

PARTAGER CETTE PAGE

Une grande et belle semaine de la Mémoire au lycée Thierry Maulnier de Nice
En direct des écoles, collèges, lycées,...

Le lycée Thierry Maulnier de Nice a organisé une très belle semaine consacrée à la mémoire, l'engagement, la citoyenneté et la Solidarité Internationale. Du 25 au 29 avril 2016, les conférenciers (journalistes, écrivains, sociologues, historiens, médecins, témoins et rescapés) ont ainsi pu s'exprimer devant la quasi-totalité des élèves de l'établissement et échanger avec eux.

Adossée à l'enseignement de l'histoire en classe, l'école participe à la politique de mémoire, en mettant l'accent sur certains faits historiques afin de construire une mémoire collective autour de valeurs partagées. Particulièrement actif dans ce domaine, le lycée Thierry Maulnier de Nice a organisé une semaine consacrée à la mémoire, l'engagement, la citoyenneté et la Solidarité Internationale pour ses élèves et le public extérieur. Le lycée niçois a accueilli du 25 au 29 avril 2016 des expositions et un cycle de conférences animées par des médiateurs du conseil régional PACA, de l'Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG) et des témoins rescapés des camps de concentration. Durant la semaine de la Mémoire, les conférenciers (journalistes, écrivains, sociologues, historiens, médecins, témoins et rescapés) ont ainsi pu s'exprimer devant la quasi-totalité des élèves de l'établissement et échanger avec eux, les incitant à prendre conscience de ces crimes avec un regard différent de celui de l'Ecole, mais aussi à prendre position et agir pour défendre la tolérance et la liberté.

25 élèves et 6 enseignantes au cœur du projet

Ce projet intitulé "semer quelques graines pour qu'ils deviennent des citoyens actifs" est mené par 25 élèves de 1ère STMG (sciences et technologies du management et de la gestion), encadrés par 6 enseignantes : Annie-Claude Audibert (économie-gestion), Muriel Blanc (histoire-géographie), Claude Boutin (sciences de gestion), Bénédicte Gilardi (documentaliste), Dominique Lechifflart (lettres) et Elisabeth Masséna (anglais). Ce projet a amené les lycéens à travailler sur les trois génocides du 20ème siècle: le génocide arménien, la Shoah et le génocide au Rwanda.

Pour ce projet, les lycéens sont partis sur les traces de Charlotte Salomon, dont l'histoire a inspiré le roman « Charlotte ». Les élèves ont rencontré l'auteur David Foenkinos. Ils ont effectué des travaux de recherches aux Archives départementales, se sont rendus à Paris, sur les lieux de Mémoire, au Camp des Mille, et ont réalisé, aux côtés de l'association "Il était un Truc" et de l'auteur compositeur Syrano, un clip sur le thème de la Mémoire et du déracinement.

De nombreuses personnalités pour clôturer cette grande semaine

Cette belle semaine a été clôturée par les élèves le vendredi 29 avril en fin d'après midi devant leurs familles et de nombreux personnels de l'établissement. Adolphe Colrat, préfet des Alpes-Maritimes, Michel-Jean Floc'h, Inspecteur d'Académie (ia-Dasen) des Alpes-Maritimes Dominique Estrosi-Sassone, sénatrice des Alpes-Maritimes, adjointe au maire de Nice, Charles Scibetta, conseiller départemental, maire de Carros et Pascal Rostan, proviseur du lycée ont assisté aux présentations des élèves. Plusieurs intervenants au cours de la semaine avaient également tenu à être sur place : Marcel Kabanda président de l'association Ibuka. Pinar Selek, écrivain et sociologue, Hélios Azoulay, compositeur et écrivain, Janine Altounian, essayiste et traductrice, Gaudhiose Luhaye, chercheur en éthique à l'Université de Strasbourg, Beata Umubyeyi Mairesse, auteure franco-rwandaise, Francine Mayran, psychiatre, écrivain et peintre.

PARTAGER CETTE PAGE
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

Cartographie DSDEN


DISPOSITIF VIGIPIRATE

Consignes de sécurité

Services en ligne