Toute l'actu

PARTAGER CETTE PAGE

Une action éducative Défense-Éducation nationale unique pour lutter contre le décrochage scolaire dans le Var
En direct des écoles, collèges, lycées,...

Pour la 2ème année consécutive, la délégation militaire départementale du Var et l'Éducation nationale développent une action éducative partenariale unique pour lutter contre le décrochage scolaire. Cette action permet à des jeunes suivis par la Mission de lutte contre le décrochage scolaire (MLDS) de Toulon d'être accueillis sur 11 unités de Défense ou bâtiments militaires du Var. Du 23 janvier jusqu'à fin mars 2017, neuf journées sont organisées visant à renforcer le lien Armées-Jeunesse, avec une approche nouvelle de la découverte de l'environnement de la Défense. Ce grand projet se terminera le 3 avril 2017 par un challenge final sur le thème « Se respecter. Respecter les règles. Se surpasser ».

Dans le cadre du protocole interministériel du 20 mai 2016 visant à développer les liens entre la jeunesse, la défense et la sécurité nationale, la délégation militaire départementale du Var (DMD 83) et l'Éducation nationale reconduisent leur action partenariale pour l'année scolaire 2016-2017. Cette action menée dans le département du Var vise à « lutter contre le décrochage scolaire » en renforçant le lien Armées-Jeunesse, avec une approche nouvelle de la découverte de l'environnement de la Défense.
Pour chacune des neuf journées, des jeunes accompagnés par la Mission de lutte contre le décrochage scolaire (MLDS) de Toulon sont accueillis au sein d'unités ou de bâtiments militaires du Var volontaires.

Première étape au Centre d'aguerrissement inter-organique (CAIO) de Toulon

Cette action éducative a débuté le lundi 23 janvier 2017 pour 10 jeunes au sein du Centre d'aguerrissement inter-organique (CAIO) de la base navale de Toulon. Les filles et les garçons présents se sont initiés à des activités de groupe de type préparation physique et mentale du combattant. Les élèves ont enchaîné des exercices de brancardage en franchissant des obstacles terrestres : il a fallu grimper, ramper, etc.

Cette première journée avait pour objectifs d'évaluer ses forces et ses faiblesses, de prendre conscience de l'intérêt d'une coopération et de la nécessité d'une bonne communication au sein du groupe... mais aussi de renouer avec le goût de l'effort, la ponctualité, la motivation, l'entraide...

Les CAIO ont pour mission d'harmoniser les pratiques d'aguerrissement au sein de la marine.

Les activités proposées sont adaptées au besoin des forces de la marine ou extérieures à la marine.

Cette première journée s'est déroulée en présence du capitaine de frégate Denis Ziessel, représentant le délégué militaire départemental du Var et du capitaine de frégate Pascal Thion, représentant de l'amiral commandant la Force d'Action Navale et des personnels de l'académie de Nice.

Chaque journée commence par un moment solennel

Cette action se poursuit dans 11 unités ou bâtiments militaires du Var : 519ème Groupe de transit maritime d'Ollioules (cérémonie des couleurs, cours théoriques « être soldat »,, présentation de véhicules tactiques, repas partagé avec les militaires, course d'orientation en binôme avec un jeune engagé...), Compagnie des marins-pompiers de Toulon (présentation de la compagnie, course d'orientation et recherche de balises, déjeuner sur base, découverte du secourisme avec cas pratique, parcours sportif pompier...), 1er Régiment de Chasseurs d'Afrique (RCA) de Canjuers, 3ème Régiment d'Artillerie de Marine (RAMa ) de Canjuers, Frégate Cassard (CSR), 21ème Régiment d'infanterie de Marine de Fréjus, base aéronavale (BAN) d'Hyères, Frégate Jean de Vienne (JDV), 54ème Régiment d'artillerie d'Hyères...

Chaque unité propose des activités autour d'un fil directeur consistant à débuter la journée par un moment solennel (rassemblement, levée des couleurs, hymne national), suivi d'une présentation rapide de l'unité, puis des activités sportives individuelles et/ou collectives (course d'orientation, footing, parcours d'obstacles, technique d'intervention opérationnelle rapprochée, musculation...) et d'activités spécifiques selon l'unité (présentation de matériels, passage en simulateur, visite d'ateliers de réparation, exercice d'évacuation de ressortissants, etc). Un personnel du centre d'information et de recrutement des forces armées (CIRFA) participe chaque fois en répondant aux questions des jeunes concernant le recrutement et les opportunités de carrières.

Cette opération se terminera le 3 avril 2017 par un challenge final dont la devise sera : « Se respecter. Respecter les règles. Se surpasser ». Pour l'Éducation nationale, le directeur académique des services de l'éducation nationale du Var a chargé Christine Fedelich, coordonnatrice départementale de la Mission de Lutte contre le Décrochage Scolaire (MLDS), de l'organisation et du suivi de ce projet Pour la Défense, le colonel Erick Landes, délégué militaire départemental du Var, est directeur du projet et le capitaine de frégate Denis Ziessel assure l'organisation et la mise en œuvre de ce projet.

PARI, un projet de remobilisation et de remise à niveau avec la MLDS

Cette action s'adresse à une quinzaine de jeunes, âgés de plus de 16 ans, ayant terminé une classe de 3ème de collège ou ayant décroché durant leur scolarité au lycée (LP, LGT) sans qualification et sans projet de poursuite de parcours. Ces jeunes, généralement en échec scolaire et en rejet de l'École, sont accompagnés par les équipes de la Mission de Lutte contre le Décrochage Scolaire (MLDS) qui travaillent au "raccrochage" des jeunes ayant quitté prématurément le système scolaire. Les équipes de la MLDS les accueillent dans l'objectif de les remobiliser et de les relancer sur un parcours qualifiant et/ou une insertion professionnelle.

Le groupe d'élèves concerné par cette action partenariale avec la Défense fait l'objet d'une action de remobilisation et de remise à niveau intitulée PARI (Pôle d'Accompagnement et de Remédiation Individualisée). Afin de remotiver ces jeunes, priorité est donnée à la création d'une relation de confiance entre adultes et élèves, à la valorisation des compétences que les jeunes possèdent déjà et à l'acquisition de nouvelles compétences, notamment en matière de savoir-être. Une autre part importante du temps est consacrée à la connaissance de soi et à l'élaboration d'un projet professionnel. Ainsi remotivés, les élèves sont alors plus disponibles pour les apprentissages scolaires. Ils sont présentés au CFG ou au DNB (Brevet), ainsi qu'au B2i (brevet informatique), PSC1 (attestation de premiers secours), ASSR2 (attestation sécurité routière).

A l'issue de la prise en charge, les solutions les plus fréquentes sont la reprise d'une scolarité en lycée professionnel ou la signature d'un contrat d'apprentissage. Certains élèves, quand ils ont l'âge requis, sont candidats à un contrat avec la Défense. D'autres élèves accèdent directement à l'emploi ou à un autre type de formation. Les élèves ayant besoin d'une poursuite de l'accompagnement sont orientés vers les Missions Locales, qui peuvent les positionner sur une formation.

PARTAGER CETTE PAGE
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

Cartographie DSDEN

Services en ligne