Toute l'actu

PARTAGER CETTE PAGE

Le collège Pré des Roures du Rouret mobilisé pour lutter contre le harcèlement scolaire
En direct des écoles, collèges, lycées,...

Pour lutter contre le harcèlement scolaire, le collège Pré des Roures du Rouret a mis en place un plan de prévention sur deux ans. L'ensemble de la communauté éducative est impliqué dans ce dispositif sur le temps scolaire et périscolaire avec des actions menées régulièrement. Le 9 novembre 2017, dans le cadre de la journée nationale Non au harcèlement, un atelier a eu lieu avec un groupe d'élèves qui a préparé son projet pour le concours national « Non au harcèlement ».

En 2016, le collège Pré des Roures du Rouret a mis en place un plan de prévention contre le harcèlement impliquant l'ensemble de la communauté éducative : la principale, le principal adjoint, les conseillers principaux d'éducation (CPE), les professeurs, l'infirmière scolaire, les élèves, l'association des parents d'élèves, le conseil de la vie collégienne ou encore le comité d'éducation à la santé et à la citoyenneté. Régulièrement des actions sont menées auprès de tous les niveaux.

Participation au concours national « Non au harcèlement » 2017/2018

Le 9 novembre 2017, lors de la journée nationale Non au harcèlement, un groupe d'élèves a préparé avec Mercedes Carrère, infirmière scolaire et Virginie Le Yhuélic, conseillère principale d'éducation son projet pour participer au concours national « Non au harcèlement ». Sylvie Florentin, conseillère technique service social auprès du recteur et Michèle Raibaldi, conseillère technique service social auprès de l'inspecteur d'académie, IA-DASEN, des Alpes-Maritimes, tous les deux référentes harcèlement, étaient présentes.

Le collège a déjà participé à ce concours l'an dernier en présentant l'affiche (ci-dessous) qui est intégrée dans le carnet de correspondance cette année.

Le concours mobilise depuis 2013/2014 des milliers d'élèves de plus de 600 établissements scolaires chaque année en France. Ce prix connaît, depuis trois ans, un succès important avec plus de 2 800 affiches et vidéos créées.

Justice scolaire, coéducation, stratégie d'équipe et qualité de vie à l'école, 4 axes pour mieux vivre ensemble à l'École

Le plan de prévention contre le harcèlement est fondé sur quatre axes : 

  • Justice scolaire qui permet la mise en place d'une discipline claire et cohérente. Chaque punition/sanction est proportionnelle et est explicitée à l'élève et à sa famille. Il y a toujours une réparation envers les victimes. Chaque situation est suivie où toutes les parties prenantes sont entendues et un travail est fait sur la relation entre l'agresseur et l'agressé.
     
  • Coéducation qui permet de créer un climat de respect où les parents sont pleinement impliqués : expliciter le règlement intérieur aux parents, alerter les parents des écarts de leurs enfants, prévenir les équipes des mesures prises et des problématiques des élèves, être à l'écoute des délégués de parents d'élèves en particulier lors des conseils de classe ou encore construire le plan d'action du comité d'éducation à la santé et à la citoyenneté avec tous les membres de la communauté scolaire. Les parents signent la charte sur le harcèlement dans le carnet de correspondance et sont informés sur le cyber-harcèlement et l'utilisation du téléphone.
     
  • Stratégie d'équipe qui permet d'informer et former tous les personnels au repérage des situations de harcèlement en ne tolérant aucune violence verbale ou physique, en veillant à traiter les incivilités, en accompagnant les personnels dans la gestion de classe et des conflits ou encore en adoptant des chartes de vie dans les classes. Des séances pilotées par l'infirmière scolaire et co-animées par l'assistante sociale, la CPE et les professeurs principaux sont organisées auprès des élèves de 6ème portant sur la sensibilisation au harcèlement et auprès des élèves en 4ème sur l'éducation à la vie affective et sexuelle. Cette année, les élèves vont rédiger des chartes de classes sur le harcèlement et le bien-vivre ensemble et les personnels vont bénéficier de formations.
     
  • Qualité de vie à l'école qui permet l'épanouissement de tous au collège en augmentant l'empathie avec des ateliers théâtres et rencontres d'œuvres portés par les professeurs de lettres, en développant les activités durant la pause méridienne, en formant au PSC1 tous les élèves de 3ème, en participant à la création du potager par les élèves de 6ème SVT ou encore en favorisant les initiatives des élèves par le biais du conseil de la vie collégienne (CVC) pour améliorer le climat scolaire. Cette année, la thématique du harcèlement sera intégrée dans les productions littéraires, théâtrales ou encore artistiques.

Pilotés par Sophie Willm, principale et Dominique Lecoeur, principal adjoint, les quatre axes sont portés par Virginie Le Yhuélic, CPE, Alexia Ercolani, professeure documentaliste, Bernard Carmona, président de l'association de parents d'élèves, les délégués du conseil de la vie collégienne et les membres du comité d'éducation à la santé et à la citoyenneté.

De nombreux partenaires sont intégrés à cette lutte : la mutuelle assurance de l'éducation (MAE), l'équipe mobile académique de sécurité (EMAS), la brigade de prévention de la délinquance juvénile (BPDJ), le service départemental d'incendie et de secours des Alpes-Maritimes (SDIS06), les médiateurs du conseil départemental des Alpes-Maritimes et l'association Handi Fitness.

Ils interviennent annuellement auprès des élèves. Par exemple l'EMAS les sensibilise sur le harcèlement et le cyber-harcèlement, la BPDJ sur le rappel à la loi et le harcèlement, Olivier James de l'association Handi Fitness sur la différence ou encore la MAE pour les délégués de classe de 4ème et 3ème sur le harcèlement. Des membres d'une association de victimes viennent également annuellement témoigner.

Par ailleurs le jeudi midi sur le temps périscolaire, Mercedes Carrère, infirmière scolaire anime un atelier vidéo-animation avec la réalisation d'un film sur le harcèlement.

Second établissement de France à adopter le dispositif Copains vigilants

Le dispositif Copains vigilants est une mission de prévention du harcèlement scolaire conçu par le gendarme Christophe Olivier qui l'a déjà mis en place au collège Yves Klein de La Colle-sur-Loup l'an dernier. Cette mission de prévention est une chaîne de surveillance et de solidarité entre les élèves. Au collège Pré des Roures, 52 élèves de la 6ème à la 3ème se sont portés volontaires afin de signaler à un adulte les personnes harcelées et répandre la bienveillance face à la malveillance.

PARTAGER CETTE PAGE
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

Cartographie DSDEN

Services en ligne