Arts & Culture...

PARTAGER CETTE PAGE
"Lire et faire lire" : plaisir de lire, plaisir de partager

"Lire et faire lire" est un programme éducatif d'ouverture à la lecture et de solidarité intergénérationnelle mené par l'association "Lire et faire lire", fondée en 1999 par l'écrivain Alexandre Jardin pour favoriser la transmission entre générations du goût de lire.

À la demande des structures éducatives (écoles primaires et collèges, structures "petite enfance", accueils de loisirs, structures médico-sociales, bibliothèques ...), des bénévoles âgés de 50 ans et plus offrent une partie de leur temps pour stimuler leur goût de la lecture et favoriser leur approche de la littérature.


Des séances de lecture sont ainsi organisées en petit groupe (2 à 6 enfants maximum), une ou plusieurs fois par semaine, durant toute l'année scolaire, dans une démarche axée sur le plaisir de lire et la rencontre entre les générations.


Dans le cadre de la mobilisation en faveur du livre et de la lecture, cette action sera développée avec le soutien et l'aide de l'ensemble des acteurs de l'éducation nationale. Seront prioritairement visés l'école maternelle, particulièrement la grande section, et le cours préparatoire (CP) ; une attention particulière sera portée aux réseaux d'éducation prioritaire et aux territoires ruraux.


Ce programme est porté sur l'ensemble du territoire par la Ligue de l'enseignement et l'Union Nationale des Associations Familiales.
Aujourd'hui, 17 962 bénévoles (âgés d'au moins 50 ans) font partager aux enfants leur plaisir de la lecture dans 11 073 structures éducatives et culturelles. ; il a concerné 640 000 élèves environ en 2016-2017

L'académie de Nice se mobilise en faveur du Livre et de la Lecture

Le jeudi 12 octobre 2017 à l'Institut de France, la campagne de mobilisation pour le livre et la lecture a été lancée par le ministre de l'éducation nationale Jean-Michel Blanquer et la secrétaire de l'académie française, Hélène Carrère d'Encausse.


Mobilisation en faveur du livre et de la lecture

La maîtrise de la lecture est essentielle à la réussite de la scolarité. L'École a pour mission de permettre à tous les enfants de lire d'une manière fluide. C'est le préalable nécessaire pour développer le goût de la lecture..

La lecture permet d'acquérir des valeurs (respect de la liberté, de la justice, de soi et respect d'autrui) essentielles à l'accomplissement humain. 

La campagne «Ensemble pour un pays de lecteurs» menée en partenariat avec le ministère de la culture a pour objectif de favoriser le goût de la lecture chez les enfants et les jeunes à travers plusieurs actions pluriannuelles en faveur du livre et de la lecture .

Cette opération s'inscrit dans le cadre de la priorité donnée à la maîtrise des savoirs fondamentaux (lire, écrire, compter et respecter autrui), notamment pour les plus fragiles. 

Cette mobilisation nationale concerne les lieux culturels, les bibliothèques, les établissements scolaires mais également le milieu associatif, les familles, les institutions et l'ensemble de la société.


La Nuit de la Lecture : un temps fort et emblématique de la mobilisation 



Ensemble pour un pays de lecteurs autour de 3 objectifs

L'École transmet l'essentiel : l'apprentissage et le goût de la lecture. Il s'agit de renforcer la place du livre à l'École en soutenant davantage les bibliothèques des écoles et les CDI, en créant aussi des rendez-vous plus réguliers entre les élèves et le livre, autour de 3 objectifs :

Réussir pour tous l'apprentissage de la lecture à l'École 

Accéder à une lecture fluide se prépare très en amont, dès l'école maternelle, qui doit devenir plus encore qu'aujourd'hui une "école du langage", notamment pour les élèves issus des milieux les plus défavorisés.

Le travail régulier sur le vocabulaire, la découverte du principe alphabétique, l'écoute, la compréhension de textes lus par l'adulte et la manipulation de livres développent l'intérêt et le plaisir de l'enfant pour la lecture.

Au CP, des exercices répétés de décodage et le travail sur le sens et la compréhension des textes sont au cœur de l'enseignement de la lecture.

La lecture en classe est quotidienne, individuelle et collective, en silence et à voix haute, pour les apprentissages et pour le plaisir ; elle s'articule avec l'écriture, l'écoute, la parole.

Transmettre le goût de la lecture

Le travail sur la lecture se poursuit durant l'ensemble de la scolarité. Six à huit livres en lien avec les programmes scolaires, sont proposés aux élèves. S'y ajoutent les textes, documents et articles de presse exploités en classe.

Cette transmission du goût de la lecture passe par l'utilisation de tous les supports comme la presse, la bande dessinée, la littérature de jeunesse de qualité et, bien sûr, les grands textes patrimoniaux.

L'expérimentation Un livre pour les vacances a permis d'encourager la lecture à la maison d'un grand texte du patrimoine littéraire. Des élèves de CM2 ont quitté l'école élémentaire avec un recueil de vingt-deux fables de Jean de La Fontaine. Les élèves en situation de handicap ont bénéficié d'une version audio et en braille. Des ressources pédagogiques ont été mises à la disposition des professeurs pour préparer cette lecture et travailler, à cette rentrée, avec les élèves de 6e.

Susciter le plaisir du texte

Grâce à une action conjointe avec le ministère de la Culture, l'effort en faveur du livre et de la lecture va se prolonger, en s'appuyant notamment sur les bibliothèques et centres de documentation et d'information des écoles et établissements scolaires, sur les bibliothèques et médiathèques des collectivités territoriales ainsi que sur les partenaires institutionnels, associatifs et culturels impliqués dans l'apprentissage de la lecture et de la promotion du livre.

Le ministère de l'Éducation nationale entend soutenir, promouvoir et étendre les initiatives (prix, concours, partenariats, événements de promotion, etc), destinées à susciter le goût de la lecture.

Il s'agit par exemple :

de l'action menée par l'association Lire et faire lire qui a mobilisé, en 2016, 17 300 bénévoles de plus de 50 ans pour assurer un passage de relais entre générations de lecteurs (voir encadré)

du concours de lecture à voix haute Les petits champions de la lecture. Il permet aux élèves de CM2 d'apprendre à dire un texte de leur choix ; il se termine par une grande finale nationale à Paris, à la Comédie française

de la Semaine de la presse et des médias dans l'École, organisée par le Centre de liaison de l'enseignement et des médias d'information (Clemi) en partenariat avec les professionnels des médias. C'est l'occasion pour les élèves de parcourir la diversité de la presse écrite dont la fréquentation est importante pour développer le sens de la synthèse et de l'argumentation

du Goncourt des lycéens, en partenariat avec la Fnac, qui permet à près de 2 000 élèves de lire et d'étudier la sélection de romans de la liste du Goncourt. Une cinquantaine de classes de lycéens âgés de 15 à 18 ans, issus de seconde, première, terminale ou BTS, générales ou techniques sont concernées



Dans l'académie, des actions pédagogiques pour développer le goût de la lecture


Du côté de Carros, en novembre, des rencontres autour des livres d'artistes et de Michel Butor, un partenariat avec Le CIAC et la médiathèque de Carros

Du côté de Mouans-Sartoux, le rendez-vous au Festival du livre des 6,7 et 8 octobre a permis de valoriser sur le stand de la DAAC des travaux du collège Bonnard du Cannet, du lycée professionnel De Croisset de Grasse et du collège La Chenaie à Mouans-Sartoux, L'accompagnement de la résidence d'écriture de Néhémy Pierre Dahomey a porté tous ses fruits, préparation de l'édition de l'année prochaine dans le cadre d'un appel à projet soutenu par la DAAC.

Du côté de Grasse, la résidence de Géraldine Arlet (photographe) et Pauline Allié (auteure) depuis le 6 octobre, a été accompagnée par des interventions, dans le secondaire , aux collèges Saint Hilaire de Grasse et Simon Wiesenthal de Saint Vallier, et au Lycée professionnel Chiris de Grasse

Du côté de Toulon, la Fête du livre du var le 17, 18 et 19 novembre à Toulon a accueilli des classes des établissements de proximité autour de rencontres et divers ateliers.

Du côté de la Dracénnie, l'accent a été mis sur la formation des enseignants : une première journée consacrée aux rôles de la médiathèque et de ses partenaires avec un représentant d'Amnesty International et deux auteurs de la revue TOPO ; ne deuxième journée sera consacrée à l'éditeur Thierry Magnier.
Une résidence d'écriture se mets en place avec l'association : « La Marelle »

Du côté de Menton-Roya, la bande-dessinée est à l'honneur avec l'illustratrice Julie Ricossé, en partenariat avec le Monastère de Saorge, résidence d'écriture.

Du côté de Fréjus-Saint Raphaël, 4 médiathèques et 12 Etablissements scolaires participent à la « la plume à l'oreille » autour de rencontres, d'ateliers et de défis lecture.

Du côté de Nice, au cours de l'opération « lecture pour tous », vingt écrivains rencontrent des élèves. Par cette action, les écrivains contribuent à transmettre leur passion du livre et des lettres. Lors de chaque rencontre ils incitent les élèves à prendre leur plume et à participer au « Concours de la Nouvelle » qui a lieu chaque année pendant le Festival du Livre en juin, et qui récompensent les lauréats.

Plus sur Lecture et Théâtre pour tous

Des hommages à Michel Butor tout au long de l'année sont organisés dans toute l'académie

Consultez l'agenda des hommages à Miche Butor


PARTAGER CETTE PAGE
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

Cartographie DSDEN

Covid-19 - Numéros utiles


DISPOSITIF VIGIPIRATE

Consignes de sécurité

Services en ligne