Partenariats & Résidences

PARTAGER CETTE PAGE

Objectif 100% culture pour le Recteur de l'académie de Nice Emmanuel Ethis
Brève

Le recteur de l'académie de Nice, Vice-président du Haut Conseil de l'Éducation Artistique et Culturelle Emmanuel Ethis a réuni le comité de pilotage régional de l'éducation artistique et culturelle le vendredi 2 février 2018 au lycée Carnot de Cannes. Le samedi 3 février 2018, le recteur a participé aux côtés de nombreux invités aux « Débats Généreux » organisés par Télérama et qui se sont déroulés également à Cannes.

Le vendredi 2 février, le recteur de l'académie de Nice, Emmanuel Ethis a réuni les membres du comité de pilotage régional de l'éducation artistique et culturelle au lycée Carnot de Cannes.

Entouré par le directeur régional des affaires culturelles (DRAC), un représentant de la direction régionale de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt (DRAAF) au titre de l'enseignement agricole, les directions académiques (DASEN) des académies de Nice et d'Aix-Marseille, les représentants des collectivités territoriales, les acteurs locaux de l'éducation artistique et culturelle ainsi que des élèves élus au CVL de l'établissement, le recteur a dressé un bilan des actions en faveur de l'EAC dans la région académique Provence-Alpes-Côte-d'Azur.

Emmanuel Ethis, renouvelé pour cinq ans comme Vice-président du Haut Conseil de l'Éducation Artistique et Culturelle a réaffirmé la politique interministérielle visant un objectif de 100% EAC pour tous les élèves, en ciblant 3 dimensions :

-       la pratique des arts,

-       l'accès aux œuvres et aux connaissances artistiques,

-       les rencontres avec les artistes et la diversification des offres culturelles sur tout le territoire.

La mise en place du 100% EAC à Cannes, territoire pilote, « doit aller dans le sens d'une déclinaison générale sur le territoire » a-t-il précisé. Les élus de la Région ont assuré que le projet de Cannes intéressait dans toute la région et qu'il essaimait déjà.

Le recteur a réaffirmé son ambition d'accompagner les jeunes artistes scolarisés comme l'Éducation nationale le fait déjà pour les sportifs de haut niveau. Pour exemple, cette année, Lisandro Cuxi, gagnant de The Voice et lycéen cannois est accompagné par les services de la DSDEN des Alpes-Maritimes pour pouvoir continuer sa carrière artistique tout en préparant son bac professionnel. « C'est d'autant plus important d'accompagner ces élèves, quand leur filière n'est pas artistique » a souligné Emmanuel Ethis.

 

Renforcer les offres culturelles pour les jeunes

Le Patch Culture, mis en place à l'Université d'Avignon, par Emmanuel Ethis, alors président de l'université a permis aux jeunes étudiants de pouvoir fréquenter à moindres coûts les lieux culturels. Cela a permis de développer les pratiques culturelles au sein même de l'université. Damien Malinas, vice-président de l'université d'Avignon au développement de la Culture et des marques a précisé « commencer le 100% EAC dans le premier degré permettra de développer l'EAC jusqu'à l'université ». Ce propos entre en résonnance avec l'action menée par l'académie de Nice pour que soit construite une véritable pédagogie de l'EAC tout au long du parcours scolaire, à tous les niveaux et dans tous les établissements.

 

L'e-pass jeune, lancé en novembre 2017 par la Région offre un nouveau service pour les jeunes afin de leur faciliter l'accès à la culture. Plus de 260 000 jeunes (lycéens, apprentis, stagiaires de la formation professionnelle, élèves et étudiants du sanitaire et du social) bénéficient de ce dispositif offrant 60 € pour acheter des livres (28 €), des places de cinéma (12 €), de spectacle (10 €) ou encore pour assister à des spectacles dans le cadre scolaire (10 €).

Axel Benyamine, élu lycéen qui a participé au lancement de ce pass jeune est revenu sur son utilité qui permet de faciliter l'accès à la culture. Il l'utilise au quotidien, notamment pour aller au cinéma.

 

Des partenaires de l'EAC engagés sur un même territoire

La DRAC PACA travaille sur 5 axes majeurs de sa politique régionale pour l'EAC :

  • Les conventions avec les établissements culturels
  • Les appels à projets
  • Les résidences d'artistes
  • Les Itinérances de projets
  • La mobilisation de tous les acteurs culturels du territoire

Elle souligne les actions de formations proposées tout au long de l'année, comme la journée du 19 février prochain pour les médiathèques qui sera ensuite suivie d'une journée de rencontres avec des professeurs afin de nouer des liens plus étroits.

La richesse du territoire, notamment avec les Monuments historiques et les Villes d'art et d'Histoire sont également des enjeux importants pour le développement de l'EAC dans la région.

La DRAAF (enseignement agricole) à son tour dresse un bilan positif, soulignant son intégration dans les appels à projets existants. Le lycée François Petrarque d'Avignon est cité en exemple : pour ses 50 ans, le lycée construit un projet avec l'architecte du bâtiment, ce qui permettra de valoriser le patrimoine immobilier du lycée.

Les élus de la Région présents ont tenu à souligner la grande richesse des dispositifs existants : dispositif Inès : la réussite pour tous, Prix littéraire pour 1600 lycéens et apprentis, Lycéens au festival d'Avignon, Rentrée en Images à Arles, Dispositif « Trop puissant », lycéens au cinéma et lycéens à cannes, Ciné-club au lycée ...

La culture scientifique, technique et industrielle, tout comme la mémoire et la citoyenneté sont également au cœur des objectifs de la Région : des voyages à Auschwitz, au Mémorial de la Shoah et au Camp des Milles sont organisés chaque année.

La ville de Cannes quant à elle, engagée dans un plan visant à ce que 100% des élèves cannois de la maternelle au lycée ait un projet EAC a tenu à souligner que plus de 104 projets sont en cours avec les établissements scolaires de la ville.

 

Un déploiement de l'EAC au niveau de la région académique

Laurence Patti et Frédérique Lenval, délégués académiques à l'éducation artistique et culturelle des académies de Nice et d'Aix-Marseille ont ensuite exposé l'état des lieux des projets sur toute la région académique.

-       Les évolutions sont notables avec 65% des établissements qui déclarent avoir un volet culturel dans leur projet d'établissement et même 16% un volet articulé entre plusieurs établissements.

-       La collaboration avec les structures culturelles est désormais formalisée par une convention pour un établissement sur 5 environ

-       Pour les "projets lecture", 54 113 élèves ont eu un intervenant culturel en classe (hors atelier artistique), 49 937 un projet « Ecriture et lecture », 40 393 ont bénéficié d'un atelier artistique et 9 867 d'une résidence d'artiste .

-       1 élèves sur 4 est impliqué dans une pratique de chant (y compris chorale).

-       L'appel à projet 2017-18 a permis à 206 projets d'être financièrement soutenus sur les 330 reçus, dont 122 projets sont portés par un réseau d'établissements pour un total de 34 500 élèves touchés.

 

En fin de réunion, le recteur de l'académie Emmanuel Ethis a faite Chevalier de l'ordre des Palmes Académiques, Isabelle Milliès, conseillère pour l'éducation artistique et culturelle de la DRAC PACA.

 

 

Un grand débat sur autour de la culture et de sa transmission aux Débats Généreux

Introduit par le maire de Cannes David Lisnard et animé par Fabienne Pascaud et Emmanuel Tellier, grands reporters à Télérama, les débats généreux se tenaient le samedi 3 février 2018 à l'espace Miramar.

Les invités des débats généreux Emmanuel Ethis recteur de l'académie de Nice, Vice-président du Haut Conseil de l'Éducation Artistique et Culturelle ; Régis Debray, écrivain et philosophe ; Sylvie Octobre, sociologue spécialiste de la transmission culturelle ; Macha Makïeff, directrice de la Criée, Théâtre national de Marseille et Irina Brook directrice du Théâtre national de Nice, étaient réunis à Cannes, un territoire qualifié de laboratoire dans son approche volontariste de faire vivre la culture.

Ce grand débat autour de la culture et de sa transmission, s'articule autour de deux questions essentielles : « Comment amener le plus grand nombre possible de jeunes gens vers les univers de la culture ? Jusqu'où et par quel moyen concret la démocratiser davantage ? », avec pour objectif d'atteindre le 100% culture.

Le recteur de l'académie de Nice a rappelé l'importance d'une fréquentation de l'art pour tous et notamment le rôle de médiation essentiel des enseignants, premiers vecteurs de transmission de la culture vers les jeunes. Emmanuel Ethis a souligné toute l'importance de l'école qui a pour ambition de développer le goût de l'art et de la culture chez tous les élèves en leur proposant une offre artistique et culturelle de qualité et adapté à chaque territoire.

Ces quelques mots prononcés par le recteur en conclusion de ces débats généreux pourront motiver chacun d'entre nous à aiguiser notre culture :

« Osons, travaillons et n'abandonnons jamais ».

PARTAGER CETTE PAGE
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

Cartographie DSDEN

Services en ligne