Réouverture du rectorat de l’académie de Nice et des DSDEN du Var et des Alpes-Maritimes dès le lundi 19 août 2019.

 

Toute l'actu

PARTAGER CETTE PAGE

3 classes restituent leurs travaux en géographie à l'université d'Aix-Marseille dans le cadre du projet Graphite
En direct des écoles, collèges, lycées,...

Le 7 juin 2019, 500 lycéens de 20 classes de toute la région académique entourés par leurs enseignants, des chercheurs, des étudiants, en présence d'élus, de responsables régionaux, d'associations, se sont retrouvés sur le site Saint-Charles de l'université d'Aix-Marseille, dans le cadre du projet Graphite.

Pour la 3ème année, le projet Graphite s'appuie sur les programmes de l'enseignement secondaire de géographie pour développer une démarche active des élèves et des passerelles entre lycées et Aix Marseille Université. Des chercheurs vont en classe, des enseignants sont formés par des laboratoires de recherche, des lycéens font découvrir leurs territoires de proximité à leurs enseignants, aux universitaires et aux acteurs des politiques urbaines, tous échangent leurs approches de la ville ...

Trois classes et trois établissements de l'académie de Nice sont impliqués dans le projet : le lycée Guillaume Apollinaire de Nice (porteuse de projet : Céline Baccari), Dumont d'Urville de Toulon (porteuses de projet : Elodie Parédes et Michèle Picard) et du Coudon de La Garde (porteuses du projet : Marie-Anne Fraisse et Dalila Ait-El-Djoudi).

Cette journée s'est déroulée en présence de Laurent Carroué, Inspecteur général d'histoire-géographie, Isabelle Méjean et Jean-Marc Noaille, IA-IPR d'histoire-géographie des académies d'Aix-Marseille et de Nice et  Isabelle Dorier, universitaire géographe directrice du LPED (Laboratoire Population Environnement Développement ) coordonnatrice du projet.

Des présentations pour améliorer et inventer le cadre de vie urbain

 La journée a été consacrée à la présentation des travaux des lycéens pour améliorer et inventer le cadre de vie urbain à Aix-en-Provence, Marseille, Vitrolles, La Garde, Nice et Digne.

 

Le 7 juin, 4 temps de présentation ont permis aux élèves tout à la fois de restituer leurs travaux et d'approfondir leur réflexion de manière collective :

  • Une phase de présentations orales dans le grand amphithéâtre de Sciences naturelles de l'université d'Aix-Marseille : 6 minutes par classe, 6 élèves et un enseignant sur la tribune.
  • Une phase de présentation des panneaux d'exposition associés à la restitution du projet.
  • Une phase de travail en « commissions » : 10 commissions de réflexion mélangeant des élèves venus des différents établissements chargées chacune d'un thème principal : habitat, espaces verts, littoral et cours d'eaux, transports et déplacements, activités économiques et emploi, sport, éducation et culture, "vivre ensemble/ inclusion sociale ", énergie/écologie, pollutions/déchets etc..
  • Une phase de restitution du travail en commissions et de conclusion générale.

 

Les diagnostics et projets urbains des élèves ont été conçus dans le cadre d'un projet de géographie appliquée : le projet Graphite. Ce projet s'inscrit dans le cadre de l'AAP Les fabriques de la connaissance de la Région Sud - Provence-Alpes-Côte d'Azur, un partenariat entre Ai- Marseille Université, l'académie d'Aix-Marseille, l'académie de Nice, l'inspection générale de géographie et les établissements participants.

 

Sensibiliser les jeunes à leur environnement, leur permettre d'avoir une approche géographique et prospective de l'aménagement durable, de se projeter comme citoyens, d'argumenter leurs points de vue : tel est le but pédagogique du projet. Il favorise aussi l'usage d'outils numériques dans un but participatif et citoyen. L'objectif pour les scientifiques est d'enrichir leurs connaissances des territoires urbains et spécialement les espaces vécus de leurs jeunes habitants.

PARTAGER CETTE PAGE
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

Cartographie DSDEN


DISPOSITIF VIGIPIRATE

Consignes de sécurité

Services en ligne