L'égalité des chances

PARTAGER CETTE PAGE
Le site de l'éducation prioritaire

Le site de l'éducation prioritaire, est produit, édité et hébergé par le réseau Canopé avec la maîtrise d'ouvrage de la Dgesco du ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

www.educationprioritaire.education.fr

L'éducation prioritaire dans l'académie de Nice

La politique d'éducation prioritaire vise à réduire les effets des inégalités sociales et économiques sur la réussite scolaire. Cette politique d'égalité des chances a pour principal objectif la réduction des écarts de réussite, avec le reste du territoire, sur l'ensemble du parcours scolaire des élèves qui y sont scolarisés.

Donner à l'école les moyens de faire réussir tous les élèves

La ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, a présenté la réforme de l’allocation des moyens et la nouvelle carte de l’éducation prioritaire le 17 décembre 2014.

La réforme de l’éducation prioritaire vise de meilleures conditions d’apprentissage pour les élèves et un accompagnement renforcé tout au long de leur parcours scolaire.

Chaque réseau s’articule autour d’un collège « tête de réseau » et des écoles de son secteur. Le nombre d’élèves par classe y est limité, le taux d’encadrement renforcé. Désormais, pour déterminer quels collèges et écoles feront partie des réseaux d’éducation prioritaire, un indice social transparent, a été mis en place. La situation sociale sera de nouveau évaluée par cet indice tous les quatre ans. 

À partir de la rentrée 2015, la réforme prévoit la mise en place d’une indemnité unique pour les enseignants des 1er et 2nd degrés. Par ailleurs, 13 millions d’euros seront consacrés à la mise en place d’enveloppes indemnitaires pour missions. En Rep+, les équipes éducatives se verront attribuer davantage de temps pour travailler ensemble (formation, travail en équipe, suivi des élèves) à hauteur d’une heure et demie par semaine au collège et 18 demi-journées par an en primaire. La formation sera renforcée avec 3 journées garanties dans les réseaux les plus difficiles et le tutorat des nouveaux enseignants.

Les établissements qui ne relèveront plus de l’éducation prioritaire continueront à bénéficier de toute l’attention du ministère, à travers une clause de sauvegarde : pendant 3 ans, les enseignants verront leur régime indemnitaire spécifique maintenu.

Par ailleurs, les moyens des établissements dépendront non seulement du nombre d’élèves mais aussi désormais de leur profil sociologique et de la réalité de leurs difficultés.

Consultez www.education.gouv.fr

La réforme de l'éducation prioritaire

La réforme de l'éducation prioritaire vise à réduire les écarts de performance entre les élèves scolarisés en éducation prioritaire et ceux qui ne le sont pas à moins de 10 %.

La nouvelle politique se met en place dans 102 réseaux Rep+ préfigurateurs depuis la rentrée 2014 dont 2 dans l'académie de Nice. Les collèges Louis Nucéra de Nice et Henri Wallon de La Seyne-sur-Mer et les écoles concernées font en effet partie de ces réseaux préfigurateurs. Elle sera étendue au niveau national à 1 089 réseaux d'éducation prioritaire (Rep), dont 350 réseaux Rep+, en 2015.

Cette nouvelle politique de l'éducation prioritaire vise à relever un double défi :

  • améliorer les résultats scolaires des élèves en mettant en œuvre plus largement qu'aujourd'hui les leviers et pratiques les plus efficaces ;
  • être plus équitable et plus lisible en appliquant prioritairement les mesures concernées dans les territoires qui en ont le plus besoin.

Les réseaux d'éducation prioritaire renforcés « Rep+ »

Les réseaux d'éducation prioritaire vont ouvrir la voie d'une refondation avant tout pédagogique, qui met fortement l'accent sur le travail collectif et la formation des personnels.

Les Rep et Rep+ mettront en œuvre les orientations du référentiel de l'éducation prioritaire, qui a été construit sur la base des travaux de recherches nationales et internationales, des rapports de l'inspection générale mais également, et très largement, de l'expertise des personnels qui ont été consultés à l'automne dernier, notamment dans l'académie.

Les enseignants ont massivement exprimé le besoin de pouvoir consacrer plus de temps, en dehors des heures directes d'enseignement, aux autres dimensions, absolument essentielles en éducation prioritaire, qui constituent leur métier : travailler collectivement, se former ensemble, organiser et concevoir le suivi des élèves, se consacrer davantage aux relations avec les parents. Dans les Rep+, le temps enseignant sera organisé différemment grâce à une pondération dans le second degré et à 18 demi-journées remplacées dans le premier degré.

Pour soutenir les enseignants des Rep+, pour accompagner les temps de travail collectif et de formation, des formateurs sont aux côtés des équipes dès cette rentrée. Organisés progressivement en équipes ressources pour l'éducation prioritaire, ils participent à la reconstitution des forces de formation des académies. De nouveaux formateurs seront recrutés et formés en 2015.

La carte de l'éducation prioritaire 2015 dans l'académie de Nice

Le travail de refondation de l’éducation prioritaire a mobilisé nombre d’acteurs et de partenaires pendant toute l’année 2013. Il a impliqué les équipes académiques, les pilotes et personnels des réseaux et des représentants des principaux partenaires (ville, famille, collectivités territoriales, associations), depuis la phase de diagnostic et jusque dans la phase d’élaboration du plan d’actions rendu public en janvier 2014. Les assises académiques de l’automne 2013 ont permis d’associer et de donner la parole de manière plus large aux personnels de réseaux et à leur encadrement.

L’académie de Nice comptera 14 réseaux à la rentrée 2015, un de plus qu’auparavant avec :

  • 6 réseaux d’éducation prioritaire renforcés (REP+) dont les élèves concentrent les plus grandes difficultés sociales et scolaires autour des collèges Louis Nucéra, Maurice Jaubert et Jules Romains de Nice, Henri Wallon de La Seyne-sur-Mer, Maurice Genevoix et La Marquisanne de Toulon;
  • 8 réseaux d’éducation prioritaires (REP) dont les élèves connaissent de grandes difficultés autour des collèges Les Vallergues et Les Muriers de Cannes, Paul Langevin de Carros, André Léotard de Fréjus, Victor Duruy de Nice, Pierre Puget et Pereisc de Toulon et Pablo Picasso de Vallauris.

Cette nouvelle carte et entrera en vigueur à la rentrée scolaire 2015.

Télécharger la carte de l'éducation prioritaire dans l'académie de Nice à la rentrée 2015

Les chiffres-clés de l'éducation prioritaire dans l'académie de Nice

L'académie de Nice mène une politique qui s'inscrit dans les orientations nationales en s'appuyant sur les ressources et les spécificités locales.

Un travail important de recherche et de mise en œuvre de dispositifs innovants a été conduit  pour répondre aux besoins identifiés des élèves, avec le concours notamment du PASIE (pôle académique de soutien à l'innovation et l'expérimentation) et du groupe académique de formateurs de l'éducation prioritaire.

L'adaptation des rythmes scolaire en sixième, le travail sur les contes et les mythes fondateurs, l'organisation en barrettes en cours de mathématiques, l'accompagnement en lycée des élèves issus de l'éducation prioritaire figurent par exemple parmi les actions menées.

A la rentrée scolaire 2014, l'éducation prioritaire comprend : 

  • 46 écoles maternelles
  • 53 écoles élémentaires
  • 14 collèges

L'académie compte 2 réseaux REP+ préfigurateurs autour des collèges Louis Nucéra de Nice et Henri Wallon de La Seyne-sur-Mer,  4 réseaux Eclair (Écoles, collèges et lycées pour l'ambition, l'innovation et la réussite), avec les collèges Jules Romains et Maurice Jaubert de Nice, Maurice Genevoix et La Marquisanne de Toulon, avec les écoles concernées.

L'académie compte 7 réseaux RSS (Réseaux de réussite scolaire) : les écoles du secteur Nice-Ouest, les collèges et écoles de secteur rattachés aux collèges suivants : Paul Langevin de Carros, Pablo Picasso de Vallauris, Les Vallergues, Les Muriers et Gérard Philipe de Cannes, André Léotard de Fréjus, Marcel rivière de Hyères.

Un nouveau site Internet pour l'éducation prioritaire au service des personnels

La refonte de l'éducation prioritaire accorde une grande importance aux pratiques pédagogiques et éducatives mises en œuvre quotidiennement au sein des classes, individuellement et collectivement.

Pour accompagner et soutenir la mobilisation nécessaire autour de ces questions, le site national de l'éducation prioritaire a été repensé. Il est désormais organisé autour des priorités du référentiel de l'éducation prioritaire et offre pour chaque item qui le compose des ressources bibliographiques issues de la recherche ainsi que des ressources pour la pratique et la formation. Ce nouveau site est enfin un outil de mutualisation au service des personnels enseignants, d'inspection ou de direction. L'académie contribue à l'enrichissement des ressources proposées.
Consultez reseau-canope.fr/education-prioritaire

Dans l'académie de Nice, le site du centre académique de ressources pour l'éducation prioritaire, Carep, a été rénové afin de mieux répondre aux besoins liés à la refondation de l'éducation prioritaire.

Cet espace a vocation en particulier à mettre des ressources à disposition de l'ensemble des personnels, mais aussi à devenir une plateforme de mutualisation des pratiques innovantes comme le projet Boimare du réseau Maurice Jaubert de Nice, le dispositif Alternance avec le réseau Maurice Genevoix de Toulon ou encore les activités croisées Mathématiques-Français avec le réseau Jules Romains de Nice.

PARTAGER CETTE PAGE
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

Cartographie DSDEN

Services en ligne