Toute l'actu

PARTAGER CETTE PAGE

Des collégiens du Luc-en-Provence étudient le paléo-débit de la grotte des Rampins
En direct des écoles, collèges, lycées,...

Des élèves de 5ème du collège Pierre de Coubertin au Luc-en-Provence ont étudié le paléo-débit de la grotte des Rampins grâce à la mesure de vagues d’érosion durant l’année scolaire 2012-2013. Le projet se poursuit durant cette année permettant à des élèves de 6ème, 5ème et 4ème de s’initier autrement aux sciences.

Depuis la rentrée 2011, des élèves du collège Pierre de Coubertin au Luc-en-Provence peuvent s’inscrire en « classe bilangue à thématique scientifique ». Les élèves peuvent ainsi s’initier aux sciences et, grâce à leurs enseignants, s’impliquer dans une démarche d'investigation.

En 2012-2013, les élèves de cinquième ont travaille sur des problématiques liées aux géosciences et plus particulièrement à la géodynamique externe. Leurs professeurs leur ont proposé une séquence pluridisciplinaire sur la thématique des phénomènes karstiques et plus particulièrement certains indices de paléo-écoulements. Ils sont allés le 18 janvier 2013 sur le terrain accompagnés par des membres de l’association SpeleH2O afin d'observer la grotte des Rampins profonde de plus de 22m. Cette grotte est située dans le massif de Saint-Clément qui est composé de calcaires d’âge bathonien.

Afin d’évaluer le paléodébit dans une partie de la grotte, les collégiens et Fabrice Mourau, leur professeur en sciences de la vie et de la terre ont évalué la vitesse du courant par l’étude des vagues d’érosion dans une galerie. Ludovic Mocochain, chercheur à l'Institut des sciences de la terre, a appuyé le projet en fournissant des éléments bibliographiques et en relisant la production finale des élèves. Il a d'ailleurs émis quelques réserves, bien naturelles, envers leurs conclusions. Elèves et enseignants sont allés jusqu’au bout de leur démarche avec la publication à venir d’un article dans la revue de la fédération française de spéléologie, Spelunca.

Le projet pédagogique prend de l’ampleur

Ce projet se poursuit durant l’année scolaire 2013/2014 et s’étend même puisque la classe bilangue à thématique scientifique se décline cette année sur 3 niveaux : 6ème biodiversité, 5ème écosystème aquatique et 4ème géosciences.

Ce projet est soutenu par le conseil général du Var via le dispositif « Classe environnement et territoire » et par les communes du Cannet-des-Maures, de Gonfaron, du Luc-en-Provence et des Mayons. Il est appuyé au niveau pédagogique par Loïc Mathon, inspecteur d'académie, inspecteur pédagogique régional (IA-IPR) de sciences de la vie et de la terre (SVT) et de Claude Stromboni, IA-IPR de sciences physiques et chimiques et en charge du pôle académique de soutien à l'innovation et a l'expérimentation (PASIE) pour l'académie de Nice.

PARTAGER CETTE PAGE
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

Cartographie DSDEN


DISPOSITIF VIGIPIRATE

Consignes de sécurité

Services en ligne