Communiqué

 

Toute l'actu

PARTAGER CETTE PAGE

Les collégiens de Port Lympia répètent une pièce de théâtre sur la Première Guerre mondiale
En direct des écoles, collèges, lycées,...

Des élèves de 3ème du collège Port Lympia de Nice ont répété des scènes, en français et en occitan, d'une pièce de théâtre portant sur le XVème corps dans la Première Guerre mondiale le jeudi 17 avril 2014 au matin. Ce projet pédagogique s'inscrit dans le cadre de la commémoration du Centenaire de la Première Guerre mondiale. La rectrice et l'inspecteur d'académie des Alpes-Maritimes ont assisté à la répétition.

L'académie de Nice prend pleinement part au cycle des commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale et s'applique à transmettre aux jeunes générations l'histoire et les mémoires de ce conflit. 21 projets pédagogiques portés par des établissements scolaires des Alpes-Maritimes et du Var ont obtenu début février 2014 une labellisation au niveau national par la Mission du centenaire, dont celui du collège Port Lympia.

Claire Lovisi, rectrice de l'académie de Nice, Philippe Jourdan, inspecteur d'académie (Ia-Dasen) des Alpes-Maritimes et Marc Dimech, principal du collège, ont assisté à la répétition de la pièce de théâtre bilingue français-occitan« Celle que j'préfère, o sia la fachenda dóu XVen cors » portant sur le XVème corps dans la Première Guerre mondiale.

2h hebdomadaires sur ce projet avec leurs professeurs d'histoire et d'occitan

11 élèves de 3ème du collège de Port Lympia participent au projet « Le XVème corps dans la Première Guerre mondiale » avec leurs professeurs d'histoire et d'occitan/nissart, Diane d'Ovidio et Michel Pallanca. Depuis la 6ème ces élèves suivent l'option occitan et ils produisent chaque année une création originale au Théâtre municipal Francis Gag.

Depuis la rentrée scolaire de septembre, ces élèves consacrent 2h par semaine à ce projet. L'entrée du projet s'est faite en septembre 2013 par l'architecture et notamment celle de plusieurs monuments aux morts : Rauba Capèu à Nice, ceux du Moulinet et de Peille. Le lien a ensuite été fait avec l'investissement des méridionaux et des niçois dans le Premier conflit mondial. L'accent a été mis sur le questionnement de l'identité locale dans une dimension nationale et européenne. Les élèves ont appréhendé la Première Guerre mondiale par les traces visibles laissées dans des communes proches (ex. noms des soldats tombés sur les plaques commémoratives dans le Vieux Nice) et celles plus lointaines (ex. certaines rues de communes du nord-est de la France portent le nom du « XVème Corps »).

Celle que j'préfère, o sia la fachenda dóu XVen cors

Le contexte a été expliqué aux collégiens, le rattachement récent de Nice à la France, les liens transfrontaliers très forts, la place des femmes... Au démarrage du projet, les collégiens se sont interrogés sur l'affaire du XVème Corps, son traitement dans les médias et l'opinion publique, ses conséquences immédiates et durables. D'octobre à janvier 2014, les collégiens ont étudié plusieurs ouvrages parmi lesquels La Légende noire du soldat O d'André Neyton, des chansons de Georges Brassens et des éditions spéciales de la revue « Lou Sourgentin ». Depuis novembre, élèves et professeurs ont choisi le titre du spectacle « Celle que j'préfère, o sia la fachenda dóu XVen cors », ils travaillent sur la mise en dialogue et la mise en scène, l'affiche, le programme, la bande-son.

Les 21 projets de l'académie labellisés par la Mission du Centenaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PARTAGER CETTE PAGE
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

Cartographie DSDEN

Services en ligne