Toute l'actu

PARTAGER CETTE PAGE

Lutte contre le décrochage scolaire: des élèves de Draguignan créent un jardin pédagogique avec la MLDS
En direct des écoles, collèges, lycées,...

Pour faire reculer le décrochage scolaire, l'académie de Nice agit sur la prévention, en favorisant la persévérance scolaire et la remédiation, en proposant des solutions de retour en formation aux jeunes qui ont décroché. Parmi les actions permettant à des jeunes de plus de 16 ans de réintégrer le système scolaire, la ville de Draguignan, la MLDS, le lycée Léon Blum et les collèges Général Ferrié et Emile Thomas de Draguignan se sont associés et proposent cette année à 14 jeunes de participer à la création d'un parc botanique durable.

La mission de lutte contre le décrochage scolaire (MLDS) (ex. Mission générale d'insertion - MGI) de l'académie de Nice enrichit chaque année son offre d'actions de remédiation, avec des parcours individualisés et des projets pédagogiques adaptés à l'évolution des publics accueillis. Des jeunes déscolarisés ou en voie de déscolarisation bénéficient ainsi de nombreux projets avec l'aide de professeurs et de partenaires associatifs.

La Mairie de Draguignan vient de signer une convention avec les chefs d'établissement du lycée Léon Blum et des collèges Général Ferrié et Emile Thomas de Draguignan, au profit de la MLDS. Ce contrat d'intérêt public a pour objectif de permettre à des jeunes de plus de 16 ans de réintégrer le système scolaire, grâce à un projet de socialisation et d'apprentissage, et de créer un parc botanique durable sur un terrain communal de 2 300 m² dans le quartier de la Foux à Draguignan.

Depuis octobre 2014, Agnès Dominique, coordinatrice de la MLDS du bassin d'éducation et de formation (BEF) de Draguignan et Armand Marconnot, référent formateur du projet, accueillent et encadrent un groupe de 14 adolescents sortis du système scolaire, sans diplôme ni qualification. Ce chantier éducatif, financé à 80% par la Région Paca et à 20% par la MLDS de l'académie de Nice, se matérialise par la création d'un sentier botanique et d'un parc paysager.

Un programme de suivi avec une forte individualisation par la MLDS

Les tâches exercées par les jeunes au sein de ce jardin pédagogique sont multiples et leur permettent de se dépasser et souvent de s'épanouir. Si le projet porte surtout sur l'expérimentation et la formation en permaculture, il permet aux jeunes de découvrir les métiers liés à l'écologie et à la protection de la planète. Un petit jardin en terrasse avec un système d'arrosage par gravitation pour économiser l'eau est prévu. Dans le cadre de ce programme de réussite éducative, la MLDS accompagne ces jeunes au travers d'un parcours adapté de formation afin de réapprendre les savoirs fondamentaux, notamment en mathématique et en français et un suivi très individualisé dans leurs démarches d'insertion professionnelle (réaliser un devis, écrire un courrier, préparer un CV...).

Ce contrat d'intérêt public associe la ville de Draguignan, et son maire Richard Strambio, Bruno Ripol, proviseur du lycée Léon Blum de Draguignan et son adjointe Nathalie Marin, également pilote du réseau FOQUALE (Réseau FOrmation QUALlification Emploi) de Draguignan, Denis Aussourd, principal du collège Général Ferrié et Catherine Jan principale du collège Emile Thomas et animatrice du bassin d'éducation et de formation de Draguignan. Ce projet est le fruit d'un travail collectif de prévention, de repérage et de traitement du décrochage scolaire, mené par les équipes éducatives de ces établissements et grâce aux partenariats développés entre les différents services du rectorat (MLDS, Réseau FOQUALE, BEF, CIO...), dirigés par Marco Attal, chef du service académique de l'information et de l'orientation (CSAIO).

PARTAGER CETTE PAGE
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

Cartographie DSDEN


DISPOSITIF VIGIPIRATE

Consignes de sécurité

Services en ligne