Communiqué

 

Toute l'actu

PARTAGER CETTE PAGE

La rectrice rencontre des collégiens et lycéens niçois travaillant sur la mémoire des génocides
En direct des écoles, collèges, lycées,...

La journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l'humanité a lieu chaque année en France le 27 janvier. Ce jour là, la communauté éducative est invitée à engager une réflexion avec les élèves sur l'Holocauste et les génocides reconnus en liaison avec les programmes scolaires. La rectrice a rencontré le 27 janvier 2015 des lycéens de Thierry Maulnier et des élèves en Ulis du collège Victor Duruy de Nice et leurs professeurs. Les élèves de ces deux établissements vont prochainement se rendre au camp d'Auschwitz.

Le 27 janvier a lieu en France la journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l'humanité. L'année 2015 est très particulière car elle est marquée par la commémoration du 70ème anniversaire de la libération du camp d'Auschwitz-Birkenau mais également par le centenaire du début du génocide des Arméniens.

La rectrice Claire Lovisi s'est rendue le 27 janvier 2015 au lycée Thierry Maulnier de Nice pour assister une séance de travail commune pour des lycéens de 1ère et des élèves en situation de handicap scolarisés au sein de l'unité localisée pour l'inclusion scolaire (Ulis) du collège Victor Duruy de Nice. Ces 2h de travail animées par Aurélia Daqui, enseignante responsable de la section Ulis au collège Victor Duruy, Muriel Blanc et Bénédicte Gilardi, respectivement professeur d'histoire-géographie et professeur documentaliste du lycée Thierry Maulnier, se sont déroulées en présence de Daniel Wancier, président du comité Yad Vashem Nice Côte d'Azur, enfant caché rescapé de la rafle du « Vel d'hiv ». Les lycéens de 1ère ont présenté aux collégiens les contenus et les valeurs transmises dans le cadre de leur grand projet de mémoire. Ils ont expliqué aux élèves de Duruy leurs travaux sur la situation des Juifs à Nice, le parcours d'un déporté et la vie dans le camp d'Auschwitz-Birkenau ou encore la notion de « Juste ».

Ces 2h de travail ont servi à préparer leurs prochains voyages à Auschwitz mais pas seulement. Pour les lycéens, le voyage dans le camp d'extermination ne sera en effet que le moment fort d'un projet pédagogique de grande envergure qui conduit les élèves des deux classes (1ère L et STMG) à étudier les trois principaux génocides ayant endeuillés le XXème siècle : la Shoah, le génocide arménien et le génocide au Rwanda.

Un projet annuel de grande envergure

Depuis le début de l'année, des lycéens de 1ère L et 1ère STMG mènent un projet intitulé « Semer quelques graines, pour qu'ils deviennent des citoyens actifs ». Ce grand projet est mené par 5 professeurs* avec l'appui de nombreux partenaires (Région Paca, préfecture des Alpes-Maritimes, Fondation pour la Shoah, Mémorial de la Shoah, Onac, Dareic et les associations Licra Nice, Staf06, et Ibuka). Ce projet a déjà amené les élèves de ces deux classes à effectuer une marche de la mémoire au col des cerises sur les traces des juifs assignés à résidence à Saint-Martin Vésubie en octobre 2014, à effectuer des recherches aux archives sur l'action des Justes de la région aidés en cela par Daniel Wancier, à participer à la journée de la déportation à Nice le 6 novembre 2014 à se rendre au camp des Milles. Les élèves de 1ère L et STMG participeront le 21 mai prochain au camp des Milles à Aix-en-Provence à la journée de restitution de leur projet associés au voyage à Auschwitz. Ils présenteront une production (film, diaporama, exposition...) réalisée dans le cadre du voyage. L'année 2015 sera encore jalonnée d'actions multiples : programmation de films, de débats, d'ateliers théâtre... mais le point d'orgue de ce grand projet sera la « Semaine de la Mémoire, de l'Engagement, de la citoyenneté et de la Solidarité Internationale » qui se tiendra au lycée Thierry Maulnier du 13 avril au 17 avril 2015 et verra se tenir de nombreuses conférences relatives aux trois génocides.

* Le projet est mené par Muriel Blanc (histoire), Elisabeth Masséna (anglais), Claude Boutin (sciences de gestion), Floriana Mauny (économie/droit) et Bénédicte Gilardi (documentaliste).

Des voyages de mémoire pour les collégiens et les lycéens azuréens

50 élèves du lycée Thierry Maulnier se rendront le 5 février à Auschwitz pour un voyage de mémoire dans le cadre du dispositif « Mémoire et citoyenneté » piloté par le Conseil régional Paca en partenariat avec le Mémorial de la Shoah et les académies d'Aix-Marseille et de Nice. Cette année 150 élèves de 5 établissements de l'académie ont été retenus pour participer à ce voyage. Les élèves de l'Ulis du collège Victor Duruy participeront cette année au voyage de mémoire à Auschwitz organisé chaque année par le Conseil général des Alpes Maritimes. Ils feront partie d'une délégation d'élèves de 3ème issus de 9 collèges des Alpes-Maritimes qui se rendra jeudi 29 janvier sur les sites d'Auschwitz et Birkenau en présence de Charles Gottlieb, déporté rescapé d'Auschwitz.

27 janvier, journée de commémoration à l'école

Le 18 octobre 2002, les ministres européens de l'éducation ont adopté la déclaration qui institue une journée de mémoire de l'Holocauste et de prévention des crimes contre l'humanité. La date a été laissée libre de choix à chaque pays. La France et l'Allemagne ont choisi le 27 janvier, il s'agit d'une date symbolique car elle correspond à l'anniversaire de la libération du camp d'Auschwitz-Birkenau. Le ministère chargé de l'éducation nationale invite ce jour-là la communauté éducative à engager une réflexion avec les élèves sur l'Holocauste et les génocides reconnus, en liaison avec les programmes scolaires.

La communauté éducative est invitée à s'associer à cette commémoration. Lors de cette journée, la réflexion permet d'aborder les valeurs fondatrices de l'humanisme : la dignité de la personne ou le respect de la vie d'autrui. Le rôle crucial de tous ceux qui ont contribué à protéger, et parfois sauver, les persécutés est valorisé. Dans les établissements, des manifestations ou activités spécifiques sont organisées : ateliers pédagogiques, rencontres avec des témoins, débats autour d'un film, expositions, représentations artistiques, visites d'un musée ou d'un lieu de mémoire, etc. et un travail interdisciplinaire (histoire, lettres, enseignement artistique, philosophie, éducation civique, etc.) peut être effectué.

 

PARTAGER CETTE PAGE
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

Cartographie DSDEN

Services en ligne