Un dispositif national d'écoute et de soutien psychologique pour tous les personnels de l'Education nationale

0 805 500 005

Numéro d’appel  joignable 24h/24 , 7 jours/ 7 

Dispositif mis à disposition de tous les personnels pour une écoute individuelle et anonyme, dans le cadre du  dispositif des Espaces d’accueil et d’écoute, mis en place par la MGEN en partenariat avec le ministère de l'Education nationale, de la Jeunesse et des Sports.

Toute l'actu

PARTAGER CETTE PAGE

Un beau projet d'écriture augmentée au collège Niki de Saint Phalle en hommage au fondateur de la technopole Sophia Antipolis
En direct des écoles, collèges, lycées,...

Le 16 avril 2015, un hommage a été rendu au fondateur de la technopole Sophia Antipolis, le sénateur honoraire Pierre Laffitte, à l'occasion de ses 90 ans. Des élèves de 3ème du collège Niki de Saint Phalle de Valbonne ont participé activement à cette manifestation par la présentation de leur projet d'écriture augmentée, croisant Lettres et Arts plastiques.

Dans les années 60, Pierre Laffitte, alors directeur de l'Ecole des Mines, rêve de créer la technopole de Sophia Antipolis, un lieu de prospective industrielle dans un environnement naturel. Le projet se concrétise en 1969 au milieu de la garrigue du plateau de Valbonne, avec la pose de la première pierre en présence de Pablo Picasso. Les proches et la communauté de Sophia Antipolis ont tenu à rendre hommage au sénateur honoraire Pierre Laffitte, à l'occasion de ses 90 ans. Une cérémonie intitulée « Hommage à un visionnaire » a été organisée le 16 avril 2015 aux Mines Paris Tech de Sophia Antipolis, premier établissement à s'installer sur place. Les élèves de 3ème du collège Niki de Saint Phalle de Valbonne, avec leurs professeurs Dominique Khaldi (Lettres) et Jérôme Sadler (Arts plastiques) ont présenté leur hommage en projetant leur projet d'écriture augmentée Arts et Lettres.

Vidéo des contributions d'élèves en écriture augmentée projetée le 16 avril en présence de collégiens et de leurs professeurs : Hommage à un visionnaire

Une fertilisation croisée des Lettres et des Arts

Inspiré par une modernité à la fois littéraire, plastique et scientifique, le projet d' « écriture augmentée » du collège Niki de Saint Phalle permet de tisser des liens entre les pratiques de création traditionnelles en Lettres et Arts plastiques avec l'aide du numérique, notamment par l'utilisation de tablettes tactiles et d'applications dédiées.

En Arts Plastiques, les élèves ont surtout travaillé sur le photomontage. Les élèves ont été invités à décliner et détourner un cliché de Picasso creusant une terre argileuse en vue de modeler une nouvelle pièce sur Vallauris. Les élèves ont ensuite « augmenté » leurs productions par leurs propres écritures à partir de textes d'auteurs « pionniers de la Modernité et de son esthétique de la fragmentation, de l'insolite ou rapprochements inattendus ». Ils ont notamment utilisé la « dé-ponctuation », supprimant ainsi les frontières de l'espace et du temps, en faisant coexister lieux et moments, poètes et scientifiques. Les propositions des élèves ont été mises en ligne, sur un espace privilégiant une lecture à défilement.

Pour l'écriture, les collégiens ont travaillé à partir d'œuvres de Guillaume Apollinaire (poème Zone du recueil Alcools), d'Eugène Guillevic (Suppose ..., poème extrait de Bergeries) ou de Georges Perec (extraits du roman Tentative d'épuisement d'un lieu parisien). En Arts plastiques, les élèves ont étudié le photomontage avec City, Mill of Life de Kazimierz Podsadecki, le collage avec Just what is it that makes today's homes so different, so appealing? (Qu'est-ce qui rend exactement les maisons d'aujourd'hui si différentes) de Richard Hamilton ou l'urbanisme avec La cité de l'an 2000 et Où vivrons nous demain ? de Michel Ragon.

Ce travail a été réalisé sur une invitation de Serge Miranda, directeur du Master MBDS (Université Nice Sophia Antipolis) et de Josyane Rouch, inspectrice IA-IPR d'Arts Plastiques suite à l'expérience du parcours invisible dans la ville de Nice.

Voir les contributions des collégiens en écriture augmentée

« Il creuse de la même façon qu'il danse, avec une énergie débordante » (Fanny, 3ème H)

Le 16 avril 2015, les professeurs ont recueilli des rédactions d'élèves « in vivo » lors de cet hommage :

  • Margaux (3ème A) : « Il creuse la terre comme il creuse ses idées de génie. »
  • Maxime (3ème A) : « Tel un papillon, les paroles de Pierre Laffitte s'envolent dans un élan de sagesse.
  • Lauryne (3ème A) : « Discours, après discours, mais qu'est-ce qu'on aime le sénateur Laffitte ! »
  • Fanny (3ème H) : « Il creuse de la même façon qu'il danse, avec une énergie débordante. »
  • Luca (3ème H) : « Les divers discours m'ont permis de mieux comprendre mon environnement » et « La cantatrice virtuose, Elisabeth Vidal, m'a procuré une grande émotion et une immense surprise. » « Pierre Laffitte plante un arbre comme il planta les graines de Sophia. »
  • Baptiste (3ème A) : « La poésie des maths, enfin révélée ! »

En savoir plus
PARTAGER CETTE PAGE
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

Cartographie DSDEN


DISPOSITIF VIGIPIRATE

Consignes de sécurité

Services en ligne