Communiqué

 

En direct des écoles, collèges, lycées de l'académie

PARTAGER CETTE PAGE

Les collégiens des Chênes de Fréjus au cœur de la cérémonie commémorative des morts pour la France en Indochine
En direct des écoles, collèges, lycées,...

Des élèves, des professeurs et l'équipe de direction du collège Les Chênes de Fréjus ont participé le 8 juin 2015 à la cérémonie commémorative des morts pour la France en Indochine en présence de nombreuses personnalités.

Des élèves du collège Les Chênes de Fréjus accompagnés de deux professeurs d'histoire - géographie, Sandrine Stacchetti et Magali Lyan, de la principale Corinne Navaro et de la principale adjointe Emeline Luciani, ont participé le 8 juin 2015 à la cérémonie commémorative des morts pour la France en Indochine. Cette date du 8 juin correspond au jour de l'inhumation du soldat inconnu d'Indochine à la nécropole nationale de Notre-Dame de Lorette (Pas-de-Calais) en 1980 et renvoie à la fin du conflit, après la bataille de Dien Bien Phu, le 7 mai 1954.

Deux élèves, Camille et Antoine, ont lu un texte choisi en liaison avec l'Office national des Anciens Combattants et Victimes de Guerre (ONACVG) du Var, « le coup de force japonais du 9 mars 1945 », rappelant les événements d'Indochine depuis 1940, du sacrifice des civils et des soldats français pendant l'occupation japonaise. Quatre de leurs camarades, Hugo, Angelo, Ikrame, et Sandra ont participé au dépôt des gerbes devant le mur portant les noms de 24 000 victimes au Mémorial.

Ce fut aussi l'occasion pour deux classes de 3ème de découvrir le lieu de mémoire situé à proximité du collège et d'échanger avec des autorités et les représentants des associations d'anciens combattants présentes, qui les ont chaleureusement remerciés pour leur présence, leur participation active et leur intérêt pour cette commémoration.

Cette cérémonie était présidée par le sous-préfet du Var Kévin Mazoyer, en présence du sénateur-maire de Fréjus, David Rachline, des autorités civiles et militaires, et d'associations, notamment Pierre Monjal, président régional de l'Association nationale des anciens prisonniers, internés et déportés d'Indochine (ANAPI).

Une participation à une telle action, inscrite dans les programmes scolaires du collège, va dans le sens de l'apprentissage de la citoyenneté et du travail de rapprochement entre histoire et mémoire.

PARTAGER CETTE PAGE
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

Cartographie DSDEN

Services en ligne