Toute l'actu

PARTAGER CETTE PAGE

Le collège Niki de Saint Phalle de Valbonne à l'honneur des 6èmes Rendez-vous des Lettres à Paris
En direct des écoles, collèges, lycées,...

Deux classes de classe de 5ème du collège Niki de Saint Phalle de Valbonne ont bénéficié durant l'année scolaire 2014/2015 d'un parcours artistique et culturel particulièrement riche et innovant suite à une visite de l'Abbaye du Thoronet. De retour en classe, les collégiens ont poursuivi leur travail en arts plastiques, en lettres et en technologie. Le livre numérique qui rassemble les créations des élèves est présenté en ouverture de la 6ème édition des Rendez-vous des Lettres à Paris les 23 et 24 novembre 2015.

Dans le cadre du parcours artistique et culturel de l'élève, deux classes de classe 5ème du collège Niki de Saint Phalle de Valbonne avaient visité en novembre 2014 l'Abbaye du Thoronet. Les élèves s'étaient alors appropriés l'espace architectural et l'acoustique de cette abbaye médiévale. La cellule de médiation culturelle a ensuite organisé des ateliers afin que les élèves puissent réaliser des captations photographiques et des prises de notes Ces différents ateliers ont porté sur la journée type d'un moine cistercien, l'architecture et sa symbolique, le nombre d'or, etc. De retour au collège, les élèves ont poursuivi le travail d'exploration de cette « ressource de proximité » exceptionnelle dans trois disciplines. Avec leurs professeurs Dominique Khaldi (français), Jérôme Sadler (arts plastiques) et Catherine Verduci (technologie), les collégiens ont été amenés tout au long de l'année scolaire à écrire des nouvelles policières se passant dans l'abbaye, réaliser des photomontages artistiques, produire un livre numérique ou encore créer un jeu de société proche du Cluedo.

Les élèves, auteurs de nouvelles policières médiévales

Les élèves ont étudié avec leur professeur Dominique Khaldi plusieurs œuvres leur permettant de découvrir et de s'approprier l'abbaye et de manière plus large l'univers médiéval. Les collégiens se sont ainsi plongés dans Double meurtre à l'Abbaye et Crime à Hautefage de Jacqueline Mirande. En travaillant sur ces deux romans policiers de la littérature jeunesse, ils ont pu se familiariser avec la figure emblématique de l'enquêteur, nécessaire à une écriture de la révélation. Ils ont également étudié des épisodes du Roman de Renart, L'Elixir du Révérend Père Gaucher d'Alphonse Daudet ou encore Le nom de la Rose d'Umberto Eco, avec des extraits adaptés à des élèves de 5ème.

Les élèves ont alors été amenés à écrire des nouvelles policières devant toutes s'inscrire au cœur de l'abbaye du Thoronet. Ils ont bénéficié de 12 séances d'écriture, une heure par semaine. La troisième séance a par exemple permis aux collégiens de mettre en place le schéma du récit en 5 étapes, d'apprendre à passer chronologiquement d'une étape à l'autre, jusqu'à l'état final, celui de la révélation. C'est la visite physique de l'abbaye cistercienne qui a permis aux élèves d'imprégner véritablement des lieux, ce que l'on ressent dans leurs différentes nouvelles. L'exploitation des structures narratives et leur approfondissement, par le biais de la description et du dialogue, ont rendu possible l'écriture de ces récits policiers médiévaux, qui entrent parfaitement dans le programme de 5ème.

Les arts plastiques, le numérique et la créativité pour appuyer les récits

En arts plastiques, le travail avait pour finalité la réalisation d'un e-book réalisé par et pour les élèves. Les illustrations de ce livre numérique sont constituées de montages de photographies prises lors de leur visite à l'abbaye et viennent soutenir les écrits.

Lors de la visite du monument médiéval, les collégiens ont utilisé leur « smartphone » comme carnet de bord multimédia, puis exploité leurs clichés numériques pour réaliser les photomontages. Pour leur professeur d'arts plastiques, Jérôme Sadler, il était important que ces images construites deviennent le lieu du récit, le lieu de la storia, selon l'expression consacrée en histoire de l'art dans les peintures du Trecento et du Quattrocento. Le lieu devient l'élément constitutif de la fiction, une image du récit. Les images produites en arts plastiques sont souvent venues soutenir l'atmosphère inquiétante voulue dans les écrits.

En classe entière, les élèves ont exploité le numérique comme outil de création. Avec l'aide d'un logiciel de PAO, les élèves ont appris à paramétrer une image en fonction de son poids, de sa taille, de son format, à superposer plusieurs calques, « détourer » des objets ou effectuer une composition. Les élèves ont appris également les notions de calibrage colorimétrique utilisé à outrance dans le cinéma fantastique et devenu une étape essentielle dans la production et dans le succès de certains films.

Un jeu de société « réel » complémentaire des outils « virtuels »

Enfin, avec leur professeur de technologie, Catherine Verduci, les élèves ont conçu et réalisé un jeu de stratégie proche du Cluedo, basé sur la découverte d'un meurtre au sein de l'abbaye du Thoronet. Les 3 professeurs avaient en effet souhaité adjoindre à l'écriture numérique, plastique et littéraire, un dernier support plus traditionnel, celui d'un jeu de société. Le jeu a permis d'ancrer de façon concrète le projet dans une réalité physique, puisque pions et cartes sont « pris en main ». Composé de 4 élèves, chaque groupe a pris en charge une des composantes du jeu et l'a mené jusqu'à son terme : plateau, pions, cartes, règles, cadran... Ce jeu, ils l'ont appelé Cluobaye.

Par ce projet interdisciplinaire, les élèves ont pu croiser différentes approches disciplinaires et traiter aussi bien de l'architecture de l'abbaye, de sa fonction, de son histoire et de l'Histoire ou encore sa relation à l'homme. Cette pédagogie sous forme d'investigation a permis une vraie prise de responsabilité des élèves, les conduisant à s'écouter et à partager leurs idées, et transformer par exemple le laboratoire de technologie en véritable « bureau d'études » d'un projet collectif. Acteurs de leurs écrits, graphistes, consultants et publieurs-éditeurs, les élèves ont découvert ces nouveaux métiers liés à l'industrie numérique. Il en résulte une participation ludique, créative, plastique, littéraire et technique. De nouveaux projets interdisciplinaires sont en projet dans ce collège de Valbonne, autour de la station Prouve d'Antibes, de l'interférometre du plateau de Caussols, du G2i2t sur le plateau de Calern ou encore autour de l'œuvre de Paul Eluard et de l'exposition Fernand Leger de Biot.

Un projet interdisciplinaire présenté lors des 6ème Rendez-vous des Lettres à Paris

L'e-book du collège Niki de Saint Phalle, qui rassemble les créations des élèves, est présenté lors des 6èmes Rendez-vous des Lettres à Paris les 23 et 24 novembre 2015 dans le cadre du plan national de formation (PNF).

Ce grand rendez-vous national intitulé « Les Métamorphoses du livre et de l'écriture à l'heure du numérique » a été inauguré il y a cinq ans par la Direction générale de l'enseignement scolaire et l'Inspection générale des Lettres, en partenariat avec la Bibliothèque nationale de France et le Celsa (Paris-Sorbonne). Depuis lors, cette manifestation réunit chaque année en novembre, des enseignants, des universitaires, des chercheurs, des inspecteurs pédagogiques, des artistes, des professionnels du livre et des partenaires culturels autour d'une question centrale pour l'École : celle de l'avenir de l'écrit, du livre et de la lecture à l'heure du numérique. Ce sixième Rendez-vous des Lettres cherchera à explorer comment le récit contribue à la construction des valeurs.

Le programme des 6ème Rendez-vous des Lettres à Paris

PARTAGER CETTE PAGE
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

Cartographie DSDEN

Covid-19 - Numéros utiles


DISPOSITIF VIGIPIRATE

Consignes de sécurité

Services en ligne